Lovina

Ne sachant pas par où commencer notre séjour à Bali, Pepe & Supri nous ont conseillé Lovina. Une jolie plage facile d'accès; exactement ce qu'il nous fallait après ces deux volcans (en 3 jours, on a dormi 7h, on a presque pas mangé et on ne s'est pas douché). Il ne s'est pas passé grand chose les jours suivants. On a trainé au bord de la piscine ou à la plage, on a été voir des dauphins à l'aube, on a mangé 1 à 2 fois par jour - tous les jours - chez Made une cuisinière hors pair. Ca nous a fait du bien.

DSCN5700

Friends!

Ubud. C'est la ville dans laquelle on a retrouvé Cécile & Téré, des copines bruxelloises. Elles commencent leur tour d'Asie, comme nous! Ensemble, On va voir un temple dans la Monkey Forest. Il va sans dire qu'il y avait plein de singes. Après une jolie balade dans les rizières, on va voir un petit (mais long) spectacle de dance traditionnelle balinaise. L'entrée du dragon-lion Barong fut le high point du spectacle.

Surprise
DSCN570
DSCN5700
DSCN570
DSCN5700

Sons of Anarchy

On loue des scooters pour se la jouer road trip pendant une journée. On roule de temple en temple à travers les rizières. Le premier est une source où les gens viennent se purifier. Eliott s'est jeté à l'eau (hihi) et s'est pris une douche d'eau sacrée. Le deuxième offre les plus beaux paysages de Bali. Le troisième est déserté et on s'est fait bénir par une vieille dame au quatrième. Ensuite, ben... on a plongé dans la piscine de l'hôtel.

Surprise
DSCN570
DSCN5700
DSCN5700

Bali Balo

Direction le sud de Bali. On passe la matinée à Tanah Lot pour voir le temple le plus photographié sacré de Bali. En effet, la marrée de touristes a plus de présence que le temple lui-même. C'est ballot. On arrive à Seminyak, au sud tant redouté de Bali. On s'attendait aux buildings sur la plage, aux magasins luxueux et à une foule acharnée. Même si au final, ce n'est pas si mal (la basse saison y est sans doute pour quelque chose), on n'a pas envie de s'éterniser ici. Le snorkelling de Gili nous attend. Mais avant ça, on attend désespérément une convocation (qui n'arrive pas) du bureau d'immigration pour prolonger notre visa. Cécile et Téré nous quittent pour Lovina, où on leur a conseillé le délicieux Saté de Made. C'était chouette de les voir. On remettra ça à bientôt.

Surprise