5 jours au milieu de nulle part.

Ça commence fort. Un éboulement sur la route nous fait débuter le trek plus tôt que prévu et une demi heure plus tard, on traverse une rivière au torrent important. Océane rate la rive après avoir longtemps hésité à sauter et tombe dans l'eau, entrainant le guide avec.

DSCN5700
DSCN5700

Markha Valley

Certains considèrent ce trek comme un 'baby trek'. Mais pour nous, c'était quand même un peu chaud par moment dû au manque d'oxygène. On est passé de 3500 à 4970 mètres d'altitude, on a marché environ 15km par jour et on a traversé 4 vallées. Plutôt intense pour un premier trek.
On a fait: Zingchan ~ Yurutse ~ Skyu ~ Markha ~ Kaya ~ Chilling.

DSCN5700
DSCN5700
DSCN5700
DSCN5700
DSCN5700
DSCN5700
DSCN5700
DSCN5700
DSCN5700

The High Pass

On nous avait dit qu'on avait pas de col à franchir mais à notre plus grande surprise, un col haut de 4970m nous attendait le deuxième jour. Franchir un col n'est pas chose facile. Le manque d'oxygène se ressent de plus en plus. Et c'est encore pire combiné avec l'effort physique (ça monte fort, hein). Le système respiratoire d'Eliott n'étant de base pas au top, cette montée, l'a vraiment tué. Il était quand même content car non seulement la vue était gratifiante, mais en plus, on a vu deux loups.

DSCN5700
DSCN5700
DSCN5700

Homestay

Chaque soir, on a dormi dans des Homestays. Ca veut dire qu'on dormait chez l'habitant. En échange de quelques Roupies, on reçoit plus d'une dizaine de tasses de thé, un lit, un repas, un petit déj et un lunch pour la route. Bon, le lunch se résumait toujours à une pomme de terre, un oeuf dur (avec du sel quand on a de la chance), un Chapati (pain de là-bas), un petit jus et une bar de chocolat dans une boite à tartine.

Même si on rit du lunch, le Homestay est une expérience incroyable. On passe la soirée avec la famille dans le salon/cuisine/salle à manger un peu crade mais pleine de charme. Un matin, on s'est réveillé avec les prières d'un moine tibétain assis dans la maison; Un soir on a eu droit à un concert privé d'un enfant chantant à tue-tête dans un 'micro'.

DSCN5700
DSCN5700
DSCN5700
DSCN5700
DSCN5700
DSCN5700

Notre Guide

Indra, Ray pour les intimes, était un drôle de spécimen. Pas vraiment habillé pour les circonstances, il portait de vieilles baskets, un survet violet et un joli petit ensemble, le tout accompagné d'un super sac de gym. Étant Népalais, il nous a plus appris sur l'Annapurna et le Népal que sur le Ladakh. Il dort dès qu'il en a l'occasion. Il marchait 10m devant nous sans rien dire. On aurait pu s'en passer mais sa présence était quand même rassurante et ça nous a permis de ne pas trop nous stresser sur l'itinéraire. Et puis il était drôle ce Ray, on comprenais pas trop tout ce qu'il nous disait.

DSCN5700